Carbonades de bœuf à la bière Trappiste

Print Friendly

Carbonades de bœuf à la bière Trappiste  

Carbonades à la flamande

Carbonade à la bière trappiste

Préparation : 130 min
Cuisson : 120 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 1 kg de viande de boeuf (carbonades)
  • 2 gros oignons
  • 3 tiges de céléri blanc
  • 3 carottes
  • 1 bouteille de chimay brune
  • 1,5 cas (cuillère à soupe) de sirop de liège
  • 1 cas de vinaigre de cidre (ou moutarde)
  • 1 tranche de pain d’épice
  • 2 c. à soupe de farine
  • 1 Bouquet garni

Préparation :

Dans une cocotte, faites fondre le beurre et saisissez les oignons jusqu’à ce qu’ils deviennent transparent puis rajouter la viande préalablement coupées en dés de façon à brunir toutes les faces. (si la viande est surgelée cela ne pose pas de problème tant que vous obtenez une belle coloration sur toutes les face de la viande)

Réservez la viande et faites revenir 1/3 des légumes avec l’oignon. Puis remettez la viande parsemez la de farine.. mélanger le tout pendant une min ou deux .

Incorporez doucement la bière et le bouquet garni. Laisser cuire à feu très doux (mijoter)  pendant une heure.

Rajoutez ensuite les carottes et le céleri (ce qui reste)  et laissez encore cuire une heure… (la viande doit être alors bien tendre). N’hésitez à couper les légumes très grossièrement qu’ils ne fondent pas complètement dans le plat…

Mettez finalement la tranche de pain d’épice et le sirop de liège… Laissez cuire jusqu’à l’incorporation de ces deux éléments puis en finale le vinaigre de cidre (on peut aussi tartiner la tranche de pain d’épice avec de la moutarde)

L’idéal est de réserver au frais et de le réchauffer le lendemain.. Mais les impatients peuvent le manger le jour même…

A servir avec une purée ou des frittes.. Une salade, des endives ou chicons  etc..

Lorsque toute la viande est consommée, le fond de la casserole peut servir de sauce pour des pâtes, certain mettent des raisins plutôt que du pain d’épice.. le secret de cette recette est que la viande doit être bien saisie, et surtout que le sucré du sirop de liège ou du pain d’épice soit contrebalancé par un trait d’acide …

Bon appétit

 

 

 

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *